Le petit bilan d'actu 6

Publié le par Amélie

- Barack Obama chahuté. En plein meeting, le candidat Démocrate doit faire face à un groupe de blacks qui veulent à tout prix une réponse à leur question : "Que fais-tu pour la communauté noire Obama ?". Après leur avoir demandé d'attendre la partie questions-réponses du meeting, Barack aborde finalement le problème en répondant (en gros) qu'il souhaite que toutes les communautés agissent ensemble pour le bien du pays. Si cette réponse était, je pense, la plus censée à donner (les clivages ne sont jamais une bonne chose), il est intéressant de constater qu'Obama est, quoiqu'il le veut, représentant d'une communauté.
Pour être élu Président, Obama ne peut pas se vendre comme un candidat noir. C'est pourtant comme ça qu'il est perçu par une communauté, souvent victime de discriminations dans son pays (et chez nous aussi) et qui a besoin d'un leader. Et je pense qu'il ne peut pas complètement l'occulter, même s'il doit éviter au maximum de jouer sur ça. C'est un peu comme Ségolène Royal l'année dernière. Elle se présentait comme candidat, simplement, mais certains de ses électeurs avouaient vouloir voter pour elle parce "qu'elle est une femme".
C'est finalement une preuve de plus que l'égalité entre les sexes ou la couleur de peau n'est pas vraiment effective dans toutes les mentalités. Elle le sera quand on arrêtera de considérer telle personne comme un "candidat noir" ou une "candidate femme", mais comme un "candidat tout court". 

- Internet à peu près en libre accès en Chine. C'était le gros scandale de ce début de semaine. Les journalistes déjà arrivés la-bas pour les Jeux se sont rendus compte qu'ils ne pouvaient pas travailler normalement, ayant un accès restreint au net (et notamment à la BBC ou Amnesty International). Après quelques évitements, le Président du CIO a finalement avoué que oui, il avait permis à Pékin de limiter l'accès à Internet. Mais qu'il pensait que le gouvernement chinois se limiterait à interdire des sites pornos ou terroristes. Ce qui veut dire que Jacques Rogge est soit très naïf, soit très stupide, soit très hypocrite, soit les 3 à la fois. Pékin a finalement libérer Internet, si ce n'est des sites de dissidents ou indépendantistes tibétain (il faut pas trop leur en demander d'un coup). Et apparemment, toute la population bénéficierait de ce relâchement, au moins une bonne chose dans l'affaire.

- Les 700 et quelques kilomètres de bouchons de ce week-end. Il y a un truc que j'adore dans les JTs de l'été. Ce week-end, ils ne parlaient que des fameux bouchons, ces deux jours de transhumances entre juilletistes et aoûtiens. Au menu : derniers bouchons répertoriés, pronostics pour le reste de la journée, et conseils pour rester zen en voiture. Le seul truc, c'est que les seuls personnes vraiment intéressées par ce genre d'informations, au moment de la diffusion de ces reportages, sont coincés sur l'A7 avec les gamins qui hurlent derrière et sans aucune TV à portée de main. Ce choix éditorial m'a toujours rendu très perplexe décidément.

- Rafael Nadal numéro 1 mondial au tennis. Et bien voila, ça y est, c'est fait, Nadal sera dès la semaine prochaine number one du tennis, reléguant Federer à la place du numéro 2. Et là, en écrivant ça, vraiment, je suis triste. Ce n'est pas que Nadal soit un mauvais joueur.  Mais il existe être les deux champions une différence de taille. Nadal, quand il joue au tennis, c'est du sport. Federer, quand il joue au tennis, c'est de l'art. Une différence incommensurable et une certaine classe que Nadal, malgré tous ses boulets de canon en guise de service, ne pourra jamais combler.


Publié dans Danses avec l'actu

Commenter cet article