Orgueil et préjugés.

Publié le

Après Raison et sentiments, voici  Orgueil et préjugés, de Joe Wright et inspiré du roman du même titre de Jane Austen. Film vu dimanche avec deux de mes soeurs.

Film romantique par exellence, et plus ciblé pur filles tout de même. Une fresque sur les rapports amoureux sur fond de fin du XVIII ème siècle et tout ce qui va avec : bon mariage obligatoire, héritage, préjugés des classes sociales inférieures, robes longues sur prairies anglaises verdoyantes, bonne conduite indispensable, rapport sociaux pré-établis...



Résumé : Les Bennet cherchent à marier leurs cinq filles (enfin, surtout la mère). Tâche compliquée pour une famille sans fortune et dans une société où les rangs sociaux ont une importance capitale (note perso : qu'est-ce que ça peut piallier dans une famille de filles ^-^).
 
L'héroïne est la seconde, Elisabeth. Fille romantique, plongée dans ses livres et sachant manier une conversation, elle cherche le véritable amour, sans voir qu'il est sous ses yeux en la personne de Darcy. Aveuglée par son orgueil et sa fierté...

Le film, outre l'admirable description de cette société anglaise bien particulière, est aussi une véritable chronique sur les rapports amoureux assez universels : l'amour frivole, l'amour passionnée, l'amour raisonnable, l'amour naissant, où le frôlement d'une main a toute son importance.

Tellement universel qu'Helen Fielding s'en ai inspiré pour écrire son Bridget Jones. Elle a même glissé comme personnage un certain Marc Darcy, ressemblant étrangement au Darcy de Jane Austen.

Joli film en tout cas, qui m'a donné envie de lire les oeuvres de cette romancière anglaise.

Commenter cet article