Jean-Jacques Goldman...

Publié le

Aujourd'hui, nous sommes le 11 octobre 2005. C'est donc l'anniversaire de Jean-Jacques Goldman (54 ans déja, et encore un enfant en route, il tient la forme).



Bon, c'est pas vraiment une journé spéciale pour moi, rassurez-vous. J'ai quand même fait un  effort pour le site, un petit "bon anniv" en page home ne fait jamais de mal.

Tout ça pour me rappele rque, depuis presque un an que je blogue, je n'ai pas encore vraiment parlé de lui.

JJG... un jours ma soeur a empreinté un live à lui. Je l'ai écouté. Et ça m'a frappé : je connaissais vachement de chansons à lui sans m'en apercevoir.

Le temps passe... juillet 1997 je suis devant les clips d'M6.... Et je tombe sur une très jolie chanson Sache que je... . Tout m'attire : le texte, la musique, les images, et la voix. Je la reconnais vaguement sans savoir qui c'est. Idem pour  la tête du chanteur, il me dit quelques chose.... jusqu'à ce que la petit enote s'affiche sur mon écran, c'est la nouvelle chanson de JJG.

J'achète l'album, je l'écoute de plus en plus. Je découvre que ma meilleure amie de l'époque aime bien aussi... J'enregistre une émisison radio promo avec lui. ...A la fnac, je passe devant ses billets de concerts en vente. J'hésite mais je n'y vais pas... Je le regretterais par la suite ;)

Vers 2000, le Net arrive chez moi. En étée (j'y ai décidément rien à faire), je surfe sur le web à la recherche'd'infos sur lui... Je tombe sur parler d's'a vie.... et tout les soirs, je m'instruit, je relis ses interviews, sa bio, sa diso.. je découvre un forum qui deviendra bientôt le site famille.

2001, sortie de CPLP. Je l'écoute de suite, et je me cultive. J'écoute ses vieilles chansons, des trésors. 2 concerts de la tournée, dont un le jours de son anniv. Des moments extrats, des rencontres formidables.

Ce qui me plait chez lui ? Ses textes, forts, allant droit au coeur.  Je me reconnais incroyablement dans ses paroles. On plutôt, ce sont exactement les mots des émotions que je peux ressentir, sans savoir bien les décrire.
Une musique, parfois douce, parfois électrisante. Aucune de ses chansons ne me déplaits complètement. Il y a bien sûr des chansons auquelles je n'accroche pas du tout. Mais mêrme dans celles-là, il y aura toujours un moment extra, même très cours, un riff de guitare, une rime qui me touche.

Et le personnage aussi, quelqu'n d'intègre de discret.

Je regrette de ne pas l'avoir découvert plus tôt. Surtout qu'il semble faire une longue pause. Il y a plein de musiciens sur Terres. Mais c'est lui qui m'a le plus touché, qui a  les textes dans lesquels je me reconnais le plus.

Ces raisons là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard.

Publié dans Danses avec le La

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article