Exams, exams...

Publié le

Premier examen lundi : maitrise de l'expression écrite. Moyenne de la promo d'avant : 8/20. Gloup. Coment tout conaitre des exeptions de la langue française ?
J'espère que ma chronique me remontera des points. Dans l'exercice de "Je débusque 25 fautes dans l'article de 3 pages", j'ai pas vu le "s" qui manquait à un pluriel dans le titre. ça commence bien. Bon allez, 10, je m'en contenterais.

Et aujourd'huis : reportage !! C'est le plus fatiguant mais l'exercice qui me plait le mieu, et au moin je sais ce que je vaux.

8h : mal au ventre, peux rien avaler. La trouille de tomber sur un sujet qui ne m'inspire pas du tout.
9h35 : heure de la convoc, je pioche un sujet.
9h36 : A l'époque des jeux vidéos, les soldats de plomb et les trains électriques ont-ils toujours la cote auprès des enfants ? Gloup.
9h37 : le traître, il nous demande 4 feuillets, alors qu'il nous avait dit qu'il n'y en aurait que 3.
9h38 : comment s'organiser pour partir en reportage, taper mon article, rendre le tout à 16h35 ? Sachant qu'un quart d'heure de retards = 1/4 de point en moin, et que ça commence dès la première minute de retard, et que 13 représente pour lui une note exellente...
9h40 : ça discute ferme dehors, entre ceux qui ont eû leur sujet, et ceux convoqués plus tard, qui arrivent et qui blêmissent. Remarquez qu'Edith s'est tapée Les bar branchés. Je trouve ça bien plus dur.
9h45 : les filons, contacts, numéros, bons plans s'échangent entre tout le monde. J'ai une adresse
10h : arrivée place d'It'. Un fou tire sur tout le monde parait-il. En tout cas, il y a des policiers partout et une rue bloquée.
10h10 : Printemps place d'Italie : rayon jouet proche du néant.
10h20 : petit tour dans une boutique de jouets d'Italie 2, néant aussi, et vendeurs pas super aimable et envie de parler.
10h30 : métro, réflexion.
11h : maubert-mutualité, pour aller à une adresse donnée par une fille, pas trouvé (remarque : ne jamais partir sans l'adresse précise).
11h15 : réflexion.
11h45 : Printemps Hausmann : étage du jouet toujours aussi nul.
12h00 : Les Galerie Lafayettes, chouette stans, avec de tout, des jeux vidéos et des petites voitures. Cool.
12h05 : je demande à un vendeur : il me raconte toutes les turpitudes du rayons, la crise des jouets anciens et blablbalba... me présente à 3 personneq qui s'y connaissent aussi, l'un en jeux vidéos, l'autres en figurines. Bref, parfait. Remarque : appelez le service presse avant de venir. on intervieuw pas les clients comme ça aux Galeries ;).
13h15 : chez moi.
14h00 : je commence à écrire, en priant pour que :
  • World ne "quitte pas inopinément" sans que j'ai enregistré.
  • Que l'ordi ne bugue pas.
  • Que l'imprimante imprime sans faire de siennes.
  • Qu'il n'y est pas d'accident sur la ligne 13 (vu qu'il en arrive en moyenne un par jour...).
  • Qu'il n'y est pas le feu rue de Tolbiac qui me coupe le passage :).
15h29 : fini d'écrire.
15h45 : fini la relecture, mise en page et tout.
154h50 : départ en trombe.
16h00 : chasse aux fautes d'orthographes et écriture du titre dans le métro.
16h25 : arrivée à l'Ecole, ouf, même 10 minutes d'avance, lol.
16h30 : la copie est rendue
16h40 : on repart avec Edith, on croise un mec qui cours à toute jambes une copie à la main. Pas beau de rendre un article en retard, il courrait tellement vite qu'on ne l'a pas reconnu.

Et demain, chronique d'actualités .


Publié dans Danses avec moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amélie 28/06/2005 21:54

Merci du compliment ;)

silentblue 27/06/2005 19:10

pas evident ce que tu fait, en tout cas c'est tres agreable de lire tes article. l'esprit journalisme qui t'aide je suppose. ;.)