Harry dans tous ses états.

Publié le par Amélie

Il y a quelques semaines, j'ai testé une nouvelle expérience cinématographique : me plonger dans l'univers de Woody Allen. Et oui ! Malgrés avoir été plusieurs fois tentée par ses films, je n'ai jamais eu l'occasion de les voir. J'ai donc tenté mon premier Woody avec Harry dans tous es états.

Le monde d'Harry, un écrivain en panne d'inspiration, entre son ex-femme, sa maîtresse, une ex qui se marie, un ami cardiaque, son fils... Harry reste fâché avec pas mal de monde. Il a en effet réglé ses comptes dans son dernier livre, suppos éêtre uen fiction, livrant quelques secrets que ses ex n'ont pas vraiment appréciés.



Et comme Woody, Harry est un dépressif chronique, allant de psy en psy et traînant son mal -être d'une façon assez horipilante.

Le film jongle avec pas mal d'humour et de grincements de dents dans sa vie, même si son personnage hyper déprimé par la vie tape sur le système à la fin. Il faut aussi s'habituer aux différents points de vue du film, tantôt son livre, tantôt sa vie réelle, tantôt son passé.... Peut être assez difficile à suivre par moment.

Bilan du monde Woody allen ? Bonne ! Même si je n'accroche pas à mort avec le personnage principale, qui semble être très présent dans ses films. Pour le prochain, je tenterais bien une oeuvre moins autobiographique. Match Point, par exemple.

Commenter cet article