Jour de tournage I

Publié le par Amélie

Cet article a été écrit il y a plus d'une semaine, mais faute de temps, je ne le poste que maintenant.

Entre temps, mon stage a pris fin brusquement dans de très mauvaises circonstances. Problème de budgets, de semaines off, de nouvelles titulaires qui ont eu beaucoup de mal à manager et ont voulu rejeter leurs problèmes sur les stagiaires... Bref, pas terrible, mais je sais que je n'ai rien à me reprocher.

Je laise quand même cet article, et je ferais des articles sur les deux autres jours de tournages, parceque musicalement, ce fut vraiment extra, de vrai beaux moments de musique et de scène.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le boulot qu'on a à faire pendnant les tournages ne m'intéresse pas vraimnt : accueillir les artistes, nettoyer leurs loges, leur dire quand descendre sur scène, en répétition, leur donner des boisoons...
Certaines des filles exultent parcequ'elles se sont fait engeulées par Joey Starr, j'avoue que j'ai du mal à saisir. Enfin, ça ne dure que 6 jours sur 3 mois.

Par contre, ce qu'il y a de bien avec ces tournages, c'est la possibilité, si on se débrouille bien, d'assister à toutes les répétitions, voir même à quelques morceaux pendant les tournages, qui se font dans les conditions du direct et complètement en live. Et puis l'ambiance en général, des accords de guitares partout, des rencontres, des découvertes... J'adore.

Allons-y dans l'ordre !

Tout d'abord, Jehro. Pas trop mon style de musique, mais bien sympa.

Puis The Kooks. Typique du groupe de rock anglais : des d'jeunes surexcités, décoiffés, qui s'habillent en jean slim parce que c'est grâve la mode, même si c'est très moche. Pas super original, mais une exellente énergie sur scène, un chouette moment.

Paolo Nutini : Mon coup de coeur de la soirée ! Jeune (19 ans), beau gosse et qui le sait, auteur-compositeur, trsè gentils. Une pop-rock plus pop que rock, qui prend parfois queqlues accents à la James Blunt. La différence : une voix incroyable, celle d'un mec qui aurait tourné dans des bars pendant 20 ans. Rauque, puissante mais sans chichis,  profonde, prenante. Et super présence sur scène. On était tous emballés. On a eu droit à un titre bonus avec lui, extra. Son concert devrait se faire avec moi :)

Paolo Nutini a fait avec Jehro une très belle reprise de "What a day for a daydream", l'un des meilleurs moments de la soirée.

Vient ensuite Miossec. Je ne suis pas trop fan de ses albums. mais comme d'habitude, la scène fait toute la différence. J'ai vraiment découvert sa chanson à ce moment-là. Très envoûtant.

Miossec est revenu faire un duo avec Gaëtant, le chanteur de Louise attaque. Le moment d'humour de la soirée avec leur délicieuse reprise des "Plays Boys" de Dutronc. ça faisait karaoké dans les loges.

Joey Starr : sympa, j'étais chargé de sa loge pour mon premier jours ! On ne l'a pas beaucoup entendu dans les loges, mais ça sentait très fort le joint. Est venu avec toute sa clique, j'ai cru voir défiler au moins 15 personnes. Je n'ai pas trop écouté son premier morceau.

The Rakes : exactement comme The Kooks. Sauf que j'accroche moins avec la voix du leader. J'étais chargé de leur loges., très sympas, polis, et effort pour parler français. Mais ils ont eu un peu de mal à comprendre pourquoi on était réticent à leur passer des bières (oui, parceque des chanteurs bourréss au moment de passer sur scène, ça le fait moyen).

Ils sont revenus avec Lily Allen pour une reprise de Bowie "Let's dance". Bof. Manque de travail, problème de justesse, d'être dans l'esprit ? Pas terrible.

Lily Allen est revenue seule. La petite starlette au staff de 7 personnes qui la suit partout au bout de 6 mois de carrière. Un peu (beaucoup) peste, dillettante. Pas mal sur sa chanson, mais a du mal avec les reprises.

Sean lennon. le fils de et de Yoco. Hyper bien, je ne m'y attendais pas avec son look d'intello. A fond dans sa musique, dans sa bulle.

Asyl : pas trop mons truc, je n'ai pas bien suivit.

Et pour finir, le retour de Joey. J'ai été voir cette fois-ci. Ce n'est définitivement pas mon style, mais whaouuu !!! Il se déchaîne complètement, il met le feu au poudre, le publci debout tout du long. Une vrai bête de scène, impressionnant.

Et voila pour les deux premières émissions, à venir dès octobre.
La suite bientôt !

Publié dans Danses avec le La

Commenter cet article