Aller de l'avant.

Publié le par Amélie

Hop, un petit bilan de moi et ma vie ces derniers jours.

Où comment on se rend compte que c'est dur de trouver un truc bien dans ce métier : soit un vrai boulot, soit un stage intéressant.

J'étais sur un bon filon pour une émission de spectacle. "Oui, oui, pour début juin" m'avait assurer une voix au téléphone. Raté, c'est pour fin-aoùt, peut-être. Il a  fallut 3 semaines de harcèlement téléphonique pour qu'on me le dise. Et encore, par intermédiaire.

Et pendant ce temps-là, croyant naïvement que ça marcherait, j'ai un peu arrêté mes recherches.

Et je suis en train de m'y remettre douloureusement. Douloureusement parceque les annonces de rêve, ou juste intéressantes et rémunérées, ne courent pas les rues.

Mias bon, j'ai quelques pites, quelques personnes à rappeler... ça va se faire, aller de l'avant !

Par contre, truc chiant qui me tombe dessus : je suis repassé en bas-débit !!!!

J'avais oublié l'énervement face aux pages qui mettent trois plombes à s'afficher.

En fait, mon père a décidé de passer à la livebox. Problème de timing évidement, plus d'Internet depuis vendredi. L'horreur, impression très désagréable d'être déconnecté du monde et des gens ^-^.
En attendant d'installer la livebox, mon père a remis la bas-débit. Mieux que rien mais assez horippilant.

Et sinon, je suis crevée de chez crevée. Mais c'est pour la bonne cause.

Des jeunes danseurs d'Azerbaïdjan viennent en France pour des spectacles.
Ils sont 8, 4 filles et 4 garçons, entre 15 et 18 ans à pis près. Et certains impressionants (dont un mec, bo goss et qui danse comme un Dieu). Orphelins ou enfants des rues, ils ont été recueillis par une assossiation pour les former à la Danse. Et ce sont de futurs pro ! L'un d'eux (le bo gosse ci-dessus) va dailleur entrer à l'Opéra de son pays.

Une rencontre a été prévu entre eux et les élèves de Danse de caractère des conservatoires de Paris (donc moi). Démonstrations et un bout de leur spectacle ensemble le week-end prochain ! Bon, on fait le corp de ballet dans une danse de 3 minutes, mais ça demande pas mal de boulot. On connait certains pas, mais il y a toute une attitude, une gestuelle que nous ne connaissons pas, et qui est dur à prendre.

Répette tout le week-end dernier, 3 h lundi matin, 3 h lundi soir.  Un peu claquée alors, mais archi-motivée.

Pour nous aider, on a la prof de Danse de caractère de l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris ! Très sèche, mais avec pas mal d'humour en fait.

Et en parlant de spectacle, j'ai acheté le DVD du nôtre (qui avait eu lieu fin-mai au Trianon). On le visionne demain avec tous les élèves. Et j'ai déja prévu de me ruiner dans les photos. Plus de 700 ont été prises, dont pas mal des coulisses extra ! N'en choisir que 50 au plus va êtr edur.

Allez, hop ! j'y retourne. N'oubliez pas "Allez les Bleus" ce soir tout de même.

Publié dans Danses avec moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno G. 10/07/2006 19:49

Merde pour la suite, je devine que le milieu professionnel dans lequel tu souhaites évoluer n'est VRAIMENT pas aussi simple pour intégrer... En plus, si cela concerne des articles écrits sur le monde du spectacle. Voilà. Bises amicales. BG