Quand la France s'arrête de travailler...

Publié le par Amélie

J'avais déja préparé le terrain il y a quelques jours sur l'invasion de foot qu'allait subir la planète.
Nous somme dès aujourd'hui, 18h, en plein dedans.

Tout s'était déja intensifié la semaine dernière, à la double fracture de Cissé. Où de nouveau, la blessure d'un footballeur devient la Une des journaux.

L'apogé a donc été atteint aujourd'hui, à 18h. D'un coup, la France s'est arrêté de travailler. Les bureaux ont fermés, les cafés ont ouverts. Le silence s'est fait dans l'attente d'un but : France-Suisse, 1er match des Bleus de cette coupe du monde venait de commencer !

Et comme prévu, je me suis laissée prendre au jeu. Tripotant nerveusement la zapette quand les Suisses se dirigeaient vers nos cages, me levant de mon siège dès que Zizou avait le ballon. J'ai même faillit rater mon cours de danse pour regarder la 2ème mi-temp. Reste de conciensce au milieu de cette folie, je me suis tout de même abstenue (surtout que je n'ai rien d'autres à faire en ce moment).



Il fallait voir l'avenue de Clichy : tous les café bondés, la tête des gens tournée vers l'écran géant. Il y aurait pu avoir un giggantesque accident dehors, une invasion de Martiens ou Laetitia Casta en Bikini, rien n'aurait pu leur faire tourner la tête.

L'immeuble de bureau en face était aussi marant : personne ne bossait, ils s'étaient regroupés par 4-5 dans chaque salle. Le voisin d'en face avait organisé une petite soirée foot entres collègues. Nous-même, jeunes danseuses, nous nous sommes ruées sur nos portables pour savoir le score à la fin de notre cours.

Et tout ça pour un pauvre 0-0 pas vraiment prometteur (quoique si l'arbitre, ce bigleux, avait vu la main  du Suisse, y auirait eu un but...).

Publié dans Danses avec l'actu

Commenter cet article