Les défauts du classement Elle/Wikio des blogs féminins

Publié le par Amélie

Le magazine Elle dévoile dans son numéro de cette semaine le classement des blogs de fille les plus influents, en partenariat avec Wikio.

Apparemment, toute la blogosphère attendait ce classement avec la plus grande impatiente. Pour ma part, je n'ai appris son existence qu'en découvrant mon Elle dans ma boîte aux lettres lundi matin. J'étais pas dans le coup, là.

Passons sur le thème "blogueuses influentes". Après tout, il leur fallait bien un angle précis pour aborder ce sujet. Je n'aime pas trop cette expression, parce que "Influent" ne signifie pas forcément "qualitatif". Un bon nombre de blogueurs sont considérés comme "influents", non pas par la qualité de leur écriture (que je trouve parfois assez moyennes), mais par leurs connaissances de la communication et de la maîtrise de ce qui fait un buzz. On serait surpris de connaître le nombre de blogueurs qui travaillent dans la com', et qui se sont lancés dans l'aventure du blog plus pour suivre la tendance que pour le plaisir d'écrire. Enfin bon, il fallait bien un point de vue précis pour effectuer ce classement, et je dois dire que dans tous les blogs cités, il y en a pas mal que j'apprécie beaucoup.

Passons également sur certains oublis un peu bizarre. Entre autre, je m'étonne de l'absence de Deedee. Qu'on aime ou qu'on n'aime pas son blog, force est de reconnaître  qu'elle fait partie de ces blogueuses influentes. Son absence ne serait-elle pas liée au fait que Deedee travaille pour un magazine féminin concurrent de Elle ? Je crois que l'on peut se poser la question.

Passons sur tout ça pour en arriver au point qui  m'a fait le plus tiquer : les thèmes abordés par ces blogs. Quel était le titre de l'article ? "Voici les reines du web". Je m'attends donc à trouver des blogs tenus par la gent féminine de tous horizons. Hors, les seuls catégories retenues ont été : mode, sexe, créations, cuisine, maman, dessins, mode et chronique. Pas un blog de fille parlant de politique, de vie associative, de high-tech ou de vie en entreprise.

Elle a en fait bêtement repris l'expression péjorative et que je n'aime pas de "blogs de fille", qui sous-entend que les blogueuses ne peuvent parler que de frivolités. Bien sûr, moi aussi j'aime lire des blogs de fille sur des sujets futiles, surtout que certaines ont un style d'écriture vraiment agréable, et donnent à leur blog un ton bien plus profond qu'il n'y parait. Le problème, c'est que Elle n'a fait attention qu'à ces thèmes. Et entretient le mythe que les filles ne peuvent écrire que sur des trucs "de filles", laissant le domaine du high-tech ou de la politique aux hommes.
Ce qui, au vue de la blogosphère, est complètement faux.

Publié dans Danses médiatiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article