Le petit bilan d'actu 2

Publié le par Amélie

Que s'est-il donc passé durant cette semaine, qui a marqué l'arrivée de l'été, tant au niveau du calendrier que de la météo (incroyable ! Reste à voir si ça durera plus de 4-5 jours).

- Le bac 2008. Tout le monde se souvient des 5 dernières minutes avant le début de la philo, les sacs devant le tableau, les tables bien alignées, les sujets qu'on retourne tous en même temps, et les battements de cœur durant la minute qui sert à lire les sujets. Ouf, y en a un que je maîtrise... Sur le coup, c'était la pire épreuve de notre vie. 5 ans après, on se rend compte que ce n'était que le début d'un long, long parcours. N'empêche, on s'en souvient toute sa vie, profitez-en les futurs ex-lycéens.

- La suppression d'un tournoi de basket car interdit aux hommes. Un peu comme le mariage annulé pour cause de non-virginité, le problème est complexe. Pour moi, maintenir ce tournoi aurait encouragé le mode de pensée comme quoi hommes et femmes ne peuvent vivre ensemble, qu'une femme ne doit pas se montrer en short devant un homme. Un mode de pensée totalement sexiste. Maintenant, les victimes de cette affaire sont les femmes, qui n'ont pas pu jouer. Où se situe la limite entre respect de la laïcité, loi de la démocratie où hommes et femmes sont déclarés comme égaux, et la liberté de la personne ? Vaste question.

- Le cauchemar de l'équipe de France mardi soir face à l'Italie. Au delà du ridicule du match, j'avais pitié pour eux, vraiment. Entre l'un qui se blesse dès le début, l'autre qui est expulsé et le penalty, les Bleus semblaient vivre un véritable enfer, et le chronomètre avançait bien trop lentement, comme pas pressé de mettre fin à leurs souffrances. De les voir courir, suer, tomber, tirer, crier, sans que ça ne fasse le moindre effet sur le score, ça m'a fait de la peine. ça arrive à tous le monde les bonnes branlées humiliantes, même à Thierry Henry (mon chouchou de l'Euro 2008. Non, reste en équipe de France Titi, tu me manques déjà).

La flamme olympique au Tibet. Après les manifestations de Londres, Paris et San Francisco, la flamme a eu droit à une étape tranquillou à Lhassa, en plein cœur du Tibet. Des gens joyeux des drapeaux dans les mains acclamant le passage de la flamme, aucun débordement, une ambiance bon enfant dans la joie et l'agresse. Sérieusement, les autorités chinoises croient vraiment que les médias occidentaux invités sur place vont gober ça ?

- La non-réponse d'Estelle à la demande en mariage de Raymond. Parce que déjà, la demande en mariage en direct après une lourde défaite, c'est plutôt limite. Mais ne recevoir aucune réponse de sa dulcinée, et toujours en direct, c'est encore pire. En tout cas, le lendemain, la belle Estelle n'avait toujours pas d'alliance.


- Les prévisions de croissances. Oui, je sais qu'il ne faut pas les regarder, et qu'en plus je n'y connais pas grand chose. Mais voila, en général en temps de crise, les premiers budgets touchés sont ceux de la pub. Et moi,  mine de rien, c'est la pub qui me fait vivre et qui crée des emplois pouvant me convenir. Donc là, en voyant ces jolies courbes aller doucement, mais sûrement, vers le bas, j'ai eu un petit coup de déprime. Et ce n'est pas le salaire indécent qu'a osé me proposer un recruteur qui va me remonter le moral.

Publié dans Danses avec l'actu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article