Nouvelle Star 2008 : prime 1

Publié le par Amélie

Même avec presque une semaine de retard, j'ai toujours le besoin d'écrire mon petit résumé de la Nouvelle Star. C'est une vraie drogue. Le pire, c'est que ça constitue le principal de mes articles maintenant. Il faut dire que la SDM passée (Semaine De Merde, tout droit inspiré du GDM -Gala De Merde- de Lio), ne m'avait pas donné franchement l'envie ni la force d'écrire.

Mais toute la motivation revient lorsqu'il s'agit de la Nouvelle Star, et surtout quand le nouveau prime arrive à grand pas, et qu'il serait bien que je n'ai pas plus d'une semaine de retard dans mes résumés.

Donc premier prime à Baltard. 4/5 ressortent vraiment du lot, et le gagnant s'annonce pas évident à trouver.
Ils ont tous chanté un par un, plus trois chansons de groupe que j'ai trouvé pas mal du tout. Quand à la prog, elle allait des BB Brunes au Beatles, en passant par Calogero, Edith Piaf, James Brown ou Peggy Lee. Par contre, au niveau des éliminations, il est clair que la mise en avant lors des castings joue énormément. Ceux que l'on n’a jamais, ou presque, pas vu ont été éliminés.

En lieu et place du résumé, voici le classement de mes prestations préférés.

1) Ycare. Ycare, Ycare, Ycare... Au théâtre, il avait presque fait peur par son regard un peu fou. Là, il a été tout simplement bluffant. Il a revisité d'une manière incroyable, et très moderne, le Chanteur de Balavoine, en le chantant avec ses propres arrangements musicaux. Une présence de feu, un regard qui tue, une très grande musicalité... Il m'a juste bluffé. Ycare s'est vraiment révélé, et risque de devenir un gros vainqueur potentiel.


2) Amandine. Elle passe comme étant la grande favorite. Sa prestation sur Nothing compare 2 u de Sinead O Connor était digne d'une grande artiste. Elle n'est pas extravertie comme Ycare, est un peu moins moderne, mais quelle interprète ! Elle m'a mis les larmes aux yeux. Et puis beaucoup de simplicité, une voix profonde... Je l'apprécie de plus en plus.

3)
Thomas. Totalement transparent au théâtre, il s'est bien rattrapé avec sa reprise de Franz Ferdinand.  Une bonne voix rock avec une excellente énergie, j'ai été séduite.

4)
Benjamin. Lui, c'est mon chouchou. Mais il faut bien reconnaître qu'il est un peu un cran en dessous des trois autres. Trop limité au niveau vocal, il va vite avoir du mal dans les chansons. Mais il reste un excellent musicien avec une vraie présence. Si ce n'est peut-être pas un chanteur, c'est en tout cas assurément un artiste.

5)
Cédric. Lui aussi il m'a bien étonné lors du prime. Le gendre idéal s'est lâché sur Bashung, révélant un côté pop-rock jusqu'à là méconnu chez lui. Et toujours avec beaucoup de classe.

6)
Kristov. Il est un peu comme Benjamin. Une voix limitée mais une vraie âme de musicien. Quoiqu'un tout petit peu moins de présence du côté du dandy pro-british.

7)
Jules. J'ai beaucoup aimé sa version de Toxic. S'il est relativement éloigné de mes préférés, c'est que je pense que la bonne qualité de sa prestation tient plus des arrangements des musiciens que de son véritable talent.

8)
Julien. Il y a quelque chose qui ne passe pas avec Julien. Je reconnais son oreille musicale, sa présence, son grain de voix si particulier. Mais avec moi, ça ne passe pas. Point barre.

9)
Julie. Découverte lors de ce prime. Contrairement à André Manoukian, j'ai trouvé sa prestation pas mal du tout, très sympathique et pêchue. Dommage qu'elle est été éliminée, je l'aurais bien gardé à la place de Sian.

10)
Axelle. La pauvre a perdu à cause du peu de goût du jury pour la variété et les chanteuses à voix. Si sa prestation n'était pas des plus innovantes qui soient, je l'ai trouvé vraiment dedans, très expressive et avec un beau grain de voix.

11)
Sian. Plus le temps passe, moins je supporte cette fille. Tout chez elle est surjouée et saccadée. Je ne vois pas ce qu'elle apporte au programme.

12)
Lucile. Tout comme pour Julien, Lucile ne me touche absolument pas. Sa reprise de J'envoie valser m'a juste laissé complètement indifférente. Ennuie profond, c'est tout.

13)
Fred. Je me suis toujours demandé ce que le jury lui trouvait... Et je me le demande toujours. La voix et la justesse ne sont pas toujours là, sans compter une interprétation qui me donne plutôt envie de rire.

14)
Cindy. La lolita a surtout été éliminée à cause de sa chanson, un peu trop mièvre. Le tout donnait un truc beaucoup trop rose-sucré-gnangnan pour être digeste. Dommage, j'aurais bien aimé la voir dans un autre registre.

15)
Clément. Interprétation calamiteuse, beaucoup de faussetés. Vite arrivé, vite oublié !

Publié dans Danses médiatiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article