HP6 : chapitres 15 à 21.

Publié le

Je crois que ce sera ma dernière note sur l'avancement de ma lecture. La prochaine sur Harry Potter et le Prince au sang-mêlé sera sûrement faite une fois le livre achevé.

Toujours pas beaucoup de temps pour le lire, je trépigne. 4 jours à la Gentone devrait en venir à bout. J'ai même tendance à le préserver pour ces quelques jours.

Je commence à dépasser la phase des "pourquoi". Et en même temps, je n'en suis pas encore à la phase ou tout s'enchaine, où le livre nous entrainent à toute vitesse dans le dénouement finale  de l'action, nous empêchant de le lâcher jusqu'à la fin, nous laissant au bord de la crise cardiaque tellement on ne s'attend pas à ce qui s'est passé.

J'en suis juste entre les deux. On sent qu'on a emagaziné assez de questionnements, et que le dénouement va arriver très vite.

C'est comme un grand huit. Il y a la montée, très lente. On enmagazine de l'adrénaline, imaginant ce que l'on va ressentir par la suite. ça ne va pas vite, mais on sait que la suite  va être terrible.
Et puis il y a la descente, où tout va très vite, où on ne nous laisse plus respirer, où on crie d'effroie, où tout nous enivre.
Et entre les deux, il y a la seconde d'attente : la chenille est arrivée en haut de la montée, elle reste une seconde sans  bouger, tout en haut, avant de s'élancer à corps perdu dans le vide.
J'en suis exactement à cette seconde-là.

PS : Sinon, le coup du Harry+Ginny, pitié, ne nous le faite pas. Je sais pas pourquoi, mais je ne les voit pas du tout ensemble. Rien n'est fait pour l'instant, mais je m'inquiète un peu.

Publié dans Danses avec le A

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article